La transition énergétique de l'Afrique préoccupe, à six mois de la COP27

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quelles priorités pour l’Afrique face au changement climatique? À six mois de la COP27 en Égypte, cette question était au cœur des discussions du Forum Ibrahim sur la gouvernance, qui vient de s'achever ce vendredi 27 mai à Londres.

Pendant trois jours, des représentants de la société civile africaine et de gouvernements, dont le président en exercice de l’Union africaine Macky Sall, se sont réunis pour faire avancer la position de l'Afrique dans le débat mondial sur le climat. Une position pas assez entendue comme le souligne un rapport de la fondation Mo Ibrahim publié en amont du forum.

Pauvreté, insécurité alimentaire, déplacements de populations, conflits autour des ressources... : le rapport « Faits et Chiffres » de la fondation Mo Ibrahim dresse un tableau alarmant des conséquences du réchauffement climatique pour le continent.

Ces spécificités africaines ne sont pas assez prises en compte, selon la fondation qui rappelle que les dix pays les plus touchés par le changement climatique se trouvent en Afrique, des pays comme le Niger, la Somalie ou le Tchad, et que sans des mesures concrètes, 40 millions de personnes supplémentaires sombreront dans l'extrême pauvreté.

► À lire aussi : Changement climatique: l'Afrique a besoin de plus de financement, selon le Giec

Mercredi, à l'ouverture du forum, le Sénégalais Macky Sall a plaidé pour une transition énergétique juste pour l'Afrique. Pour lui, le continent devrait être autorisé à utiliser ses propres ressources, notamment le gaz naturel, afin de combler son déficit énergétique.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles