Transition énergétique: l'association négaWatt sceptique

LExpress.fr
D'après l'association négaWatt, le plan du gouvernement pour aboutir à la neutralité carbone en 2050 doit être renforcé.

Encore une pierre dans le jardin de Nicolas Hulot. Alors que le ministre de la Transition énergétique vient de faire un bilan en demi-teinte de son plan climat, reconnaissant que "le changement n'était pas à l'échelle" de l'objectif neutralité carbone en 2050, l'association négaWatt souligne la faiblesse de certaines des mesures qui ont été prises par l'actuel gouvernement. Cette association indépendante composée d'une vingtaine de chercheurs et experts spécialistes de l'énergie prône un changement radical de la politique énergétique de la France et notamment un abandon total à moyen terme du nucléaire. Dans leur dernière note, ces anti-atomes affirment que les décisions actuelles pourraient entraîner la France dans une "désastreuse spirale d'échec". Mais leurs suggestions ne feront pas plaisir à tout le monde. 

Pas assez de rénovation des logements

La stratégie nationale bas carbone (SNBC) a fixé au secteur du bâtiment, premier consommateur d'énergie, un objectif ambitieux: rénovation de l'ensemble du parc de logements au niveau BBC (bâtiment basse consommation) en 2050. Ce plan commet deux erreurs "qui vont lui coûter sa réussite", selon négaWatt. D'abord, les rénovations se font en général par étapes, ce qui entraîne des coûts plus élevés pour une efficacité moindre. 

Ensuite, le gouvernement ne prévoit que des incitations fiscales pour décider les propriétaires à se lancer dans les travaux. Dans les autres pays européens, ce système n'a permis de réaliser que 3% des objectifs annuels de rénovation. NégaWatt suggère de passer à la manière forte, en rendant obligatoire la rénovation complète et performante dès qu'un bien change de main. Pour financer tous ces travaux, les banques seraient mises à contribution pour accorder plus de prêts à taux zéro. 

Trop de déplacements routiers et aériens

Deuxième chantier, celui des transports. Ce qui chiffonne négaWatt, c'est que la SNBC prévoit une augmentation du trafic parallèle à la croissance de la population. Ce qui donne par ex...Lire la suite sur L'Express.fr

[Best-of] Revivez la conférence "Réussir sa transition énergétique : transformer une contrainte en opportunités"

Transition énergétique: quelles nouvelles obligations?

Interview : Sophie-Noëlle Nemo (Groupe La Poste)

Green IT: cap sur l'informatique durable?