Transferts d'argent vers l'Afrique : une baisse de 25 % constatée

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
À l'occasion de la Journée internationale des migrants, une étude révèle une baisse des transferts d'argent vers l'Afrique de 25 %.
À l'occasion de la Journée internationale des migrants, une étude révèle une baisse des transferts d'argent vers l'Afrique de 25 %.

La Journée internationale des migrants célébrée ce vendredi a donné lieu à une enquête Ipsos-RMDA réalisée du 23 juillet au 7 août sur les transferts de fonds d'Africains installés en France vers leurs pays d'origine. Financée par l'Agence française de développement (AFD) et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, cette étude, réalisée auprès de 500 personnes « issues des diasporas africaines en France, dont au moins 75 % envoyaient de l'argent, en particulier vers l'Afrique subsaharienne », révèle que les fonds transférés en Afrique par la diaspora en France ont chuté de 25 % cette année. L'explication : la fragilisation des travailleurs migrants par la crise sanitaire.

Lire aussi Transfert de fonds des migrants : un sevrage difficile pour l'Afrique

Une baisse des transferts de 25 %

« En 2020, le volume des transferts d'argent des diasporas a chuté malgré un effort plus important consenti par un tiers des expéditeurs », souligne l'étude en question. Les résultats montrent donc bien une baisse de près de 25 % bien qu'au premier semestre 80 % des expéditeurs habituels continuaient à transférer des fonds, envoyant en moyenne plus de 1 300 euros par an.

Lire aussi Covid-19 ? Afrique : des pistes pour baisser les frais d'envoi d'argent

« La situation sanitaire a ainsi accentué la fragilité d'une partie de ces travailleurs, pris en étau entre la baisse de leurs revenus et les sollicitations fortes de la famille au pays », résume-t-on à l'AFD, citée par [...] Lire la suite