Transferts d'argent : Arnaud Montebourg reconnait "une erreur" mais gronde "je n'ai pas du tout dit ça !" (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"C'était une erreur, cette mesure ne sera pas dans mon programme". C'est ce qu'a expliqué Arnaud Montebourg à Jean-Jacques Bourdin, ce 12 novembre, à propos de sa proposition de blocage des transferts d'argent privé à l'étranger. En pleine polémique, l'homme de gauche qui dit s'être "fait engueuler" par sa propre famille, a avoué qu'il avait "partagé l'émotion" et compris ce qui avait fait scandale.

Désavoué par une partie de ses soutiens, le candidat à la présidentielle de 2022 a toutefois apporté une précision, ce vendredi : "ma proposition c'est de taper au portefeuille des états, nous avons un problème pour l’exécution d'un certain nombre de décision très importantes, des délinquants parfois dangereux que l'administration de la police essaye de raccompagner dans leur pays d'origine".

Sur BFMTV, Jean-Jacques Bourdin lui a demandé s'il considérait que "ceux qui envoie de l'argent sont des délinquants". Et Arnaud Montebourg de monter au créneau : "Non je n'ai pas du tout dit ça ! Qu'est ce que vous me chantez Jean-Jacques Bourdin ? Je ne jetterai jamais le soupçon sur ceux qui travaillent dur et qui ont de l'entraide familiale. Certainement pas ! Loin de là !"

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles