Transavia annule un tiers de ses vols à la suite d'un mouvement de grève de ses salariés

Près d'un tiers des vols de la branche française de Transavia sont annulés vendredi et samedi, et un quart dimanche, en raison d'une grève pour les salaires, à l'appel d'un syndicat d'hôtesses et stewards, a indiqué la compagnie low-cost.

« Transavia France prévoit d'opérer 70% de ses capacités sur les deux prochains jours et 75% dimanche », a indiqué un porte-parole. Entre 250 et 265 vols par jour étaient initialement prévus tout au long du week-end. Le mouvement social, à l'appel du syndicat minoritaire Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC), a démarré jeudi et doit se terminer dimanche soir. Son représentant syndical, Lionel Trovao, revient sur les raisons de cette grève :

L'exaspération des clients dont le vol est annulé était palpable sur les réseaux sociaux, évoquant des réservations d'hôtels perdues et des vacances gâchées, pourtant si attendues après les deux années de pandémie. La PDG de Transavia France, Nathalie Stubler, a écrit une lettre aux clients de la compagnie pour présenter ses excuses. « Nous savons combien l'annulation d'un vol perturbe les projets et peut remettre en cause un séjour particulièrement attendu », a-t-elle reconnu. « Actuellement, nous ne sommes pas à la hauteur de notre promesse et nous le regrettons », a déploré Mme Stubler.

Un accord pas suffisant selon le SNPNC

La prime satisfaction client est ainsi passée de 500 à 1 000 euros annuels, et la prime transport tout comme la prime pouvoir d'achat ont été augmentées, ce qui équivaut à une « augmentation de 5% environ pour les bas salaires », selon la direction.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles