Trans Musicales de Rennes : la 41e édition, comme un parfum de 1995

Yann Bertrand

Les jeunes Trans Musicales avaient déjà connu ça, en 1995. Contre le plan Juppé, Rennes avait connu plusieurs mobilisations successives, en plein pendant le festival. A l'époque, ce fut un casse-tête pour faire venir les artistes, et les organisateurs durent même annoncer le vendredi l'annulation d'un jeune groupe quasi-inconnu, les Daft Punk.


Finalement, le groupe jouera le samedi, après une organisation intense à base d'avions et de co-voiturage. Cette année, impossible pour l'instant de prévoir l'ampleur de la mobilisation mais plusieurs trains ont déjà été annulés par la SNCF. Pas d'inquiétude excessive, pour autant, pour Béatrice Macé, la directrice générale des Trans Musicales : "On l'a intégré comme une donnée, comme on l'avait fait pour 1995 [...] Il fallait d'abord sécuriser la venue des artistes".


Le festival a donc anticipé en créant notamment un groupe Facebook pour mettre en commun les difficultés des uns et des autres, et proposant des solutions de co-voiturage.

Il y a aujourd'hui des solutions alternatives qui peuvent permettre à tout le monde de venir au festival.

Béatrice Macé, directrice générale des Trans Musicales

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi