Des tranchées creusées en Crimée par les forces russes en pleine contre-offensive ukrainienne

Une image satellite prise en novembre 2022 et montrant ce qui s'apparente à des tranchées creusées par les forces russes en Crimée. - Planet Labs
Une image satellite prise en novembre 2022 et montrant ce qui s'apparente à des tranchées creusées par les forces russes en Crimée. - Planet Labs

Des clichés qui intriguent. De récentes images satellite prises le 5 novembre dernier montrent ce qui ressemble à des tranchées creusées par les forces russes en Crimée. Comme le relève CNN, ces tranchées ont été récemment réalisées, puisqu'elles n'apparaissent pas sur des images satellite prises au même endroit fin octobre.

"Cela prouve que les Russes sont inquiets, il y a aussi des tranchées du côté de Marioupol et c'est à 150 kilomètres du front", analyse Michel Goya, consultant Défense BFMTV.

"L'armée russe anticipe le pire"

Ces nouvelles lignes de défense suggèrent que les chefs militaires russes redoutent une contre-offensive ukrainienne qui se poursuit dans la région de Kherson à l'est du fleuve Dniepr et au sud de Zaporijia.

Le départ de Kherson, s'il se confirme, constitue un nouveau cinglant revers pour Moscou, déjà contraint d'abandonner la région de Kharkiv (nord-est) en septembre. D'autant que Vladimir Poutine avait revendiqué fin septembre l'annexion de quatre régions ukrainiennes, dont Kherson, et ordonné le 21 septembre la mobilisation de quelque 300.000 réservistes pour consolider les lignes russes. Le président russe avait prévenu que la Russie défendrait "par tous les moyens" ce qu'elle considère désormais comme son territoire.

"L'armée russe anticipe le pire pour elle, même si la Crime semble hors de portée", estime toutefois Michel Goya, qualifiant le fleuve Dniepr d'"obstacle majeur" pour les forces ukrainiennes. "En revanche, il sera possible pour les Ukrainiens de tirer sur la Crimée et cela change un petit peu la donne".

Article original publié sur BFMTV.com