Le trajet galère des passagers d'un ferry entre la Corse et Nice

·1 min de lecture

Les passagers d’un ferry de la compagnie Corsica Ferries ont vécu un très long trajet avant de pouvoir enfin poser le pied sur la terre ferme. Comme le relate Nice-Matin, leur voyage entre Bastia et Nice a viré au cauchemar en raison des vents violents qui balayaient cette partie de la Méditerranée, vendredi 7 mai. Partis à 8 heures du matin de la Corse, ils devaient accoster à 13h30 au port de Nice. Mais les conditions météo ont contraint l’équipage du ferry, long de 173 mètres, à reporter cette manœuvre, jugée trop périlleuse en l’état.

Le navire est passé plusieurs fois près du port pour des approches-repérages dans l’après-midi, sans succès. De quoi provoquer l’inquiétude de plusieurs personnes, qui ont appelé les pompiers pour signaler le ferry, possiblement en difficulté. "Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, tout va bien à bord. Le pilote du port est aux commandes, le navire effectue des rails, des allers et retours, dans l’attente de pouvoir accoster dès que les conditions le permettront. La situation est maîtrisée, il faut juste de la patience", avait fait savoir le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée à Nice-Matin dans la journée.

>> A lire aussi - Leur ferry supprimé, des Français coincés au Maroc

Finalement, le calvaire aura duré plus de six heures pour les passagers, qui ont finalement pu arriver à bon port vers 19h30, sur un autre quai niçois que celui prévu initialement. Ils auront finalement passé en tout plus de 11h30 à bord. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

45.000 personnes s’inscrivent à une loterie … pour tuer un bison
Covid-19 : l'UE passe un nouveau contrat massif pour le vaccin BioNTech-Pfizer
Super League : l'UEFA frappe (un peu) les frondeurs au portefeuille
Covid-19 : la France va classer les pays selon l'intensité de l'épidémie
La note de la dette à long terme de la France reste à "AA" pour Fitch