Un traitement prometteur pour soigner le lupus

Les patients souffrant de lupus érythémateux disséminé (LED) pourraient bénéficier bientôt d'un traitement d'un nouveau genre. L'immunologiste française Sylviane Muller, en lice pour le "Prix de l’inventeur européen", a trouvé le moyen de soulager les symptômes mais aussi d'arrêter la progression de la maladie.

Depuis 2006, l'Office européen des brevets (OEB) remet chaque année le "Prix de l’inventeur européen" qui vise à contribuer à faire avancer la science et créer de la valeur et des emplois en Europe et dans le monde. Ce prix prestigieux est décerné dans cinq catégories: Industrie, PME, Recherche, Pays non membres de l'OEB et Œuvre d'une vie. "Il entend honorer les scientifiques, chercheurs et ingénieurs, dont les inventions ont été brevetées auprès de l'OEB et ont contribué au progrès technologique", précise l'OEB.

Cette année, les finalistes sont au nombre de 15, dont deux Français présents dans la catégorie "Recherche". L'un de ces deux projets est mené par l'immunologiste Sylviane Muller au sein du laboratoire de l’Université de Strasbourg, qui fait partie du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Il concerne le traitement du lupus érythémateux disséminé (LED), une maladie auto-immune chronique dans laquelle le système immunitaire s'attaque aux tissus sains du corps. Parmi les signes cliniques les plus fréquents, on observe des douleurs articulaires intenses, des lésions cutanées du visage et des atteintes rénales. Selon le CNRS, cette maladie qui a la particularité de se manifester sous des formes variées touche plusieurs millions de personnes dans le monde, dont 80.000 à 100.000 en France.

Une découverte inattendue

Il n'existe encore aucun médicament pour...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages