Un traitement à base d'encens contre la sclérose en plaques

·1 min de lecture

Une étude en Allemagne a montré les effets bénéfiques d'un traitement médicamenteux à base d'encens sur les malades de la sclérose en plaques.

L'encens, bien connu en tant qu'huile essentielle ou en bâtonnets pour parfumer une pièce, pourrait aussi, à terme, constituer la base d'un traitement contre la sclérose en plaques. C'est ce qu'il ressort d'une étude menée en Allemagne avec des patients souffrant de cette maladie et publiée dans le (BMJ). Mais comment les chercheurs ont-ils eu l'idée d'utiliser cette substance pour essayer de soigner cette maladie ? "Au départ, des travaux préliminaires menés dans les années 90, ont montré la présence en grande quantité d'une enzyme, la 5-lipoxygenase dans le cerveau des malades de la sclérose en plaques", explique la docteure en neurologie Klarissa Hanja Stürner à l'université de Schleswig-Holstein en Allemagne et auteure de l'étude.

La 5-lipoxygenase fait partie des leucotriènes, une classe de lipides qui fonctionne comme un messager de l'inflammation dans le corps. Or l'encens, fabriqué à partir de résine tirée de l'arbuste Boswellia sacra, contient de l'acide boswellique, qui "inhibe spécifiquement les 5-lipoxygenase", reprogrammant donc les lipides et amenant même l'enzyme à diminuer l'inflammation. "Nous supposons que les acides boswelliques (AB) sont les principes bioactifs de l'encens, qui est utilisé depuis des milliers d'années comme substance anti-inflammatoire dans la médecine traditionnelle orientale et orientale. Plusieurs petits essais cliniques randomisés ont montré un profil d'innocuité et de tolérance favorable des extraits d'encens dans un certain nombre de maladies inflammatoires et auto-immunes", expliquent les chercheurs.

L'inflammation drastiquement réduite

Attention à ne pas s'auto-médicamenter
Les auteurs de l'étude alertent les malades de la sclérose en plaques sur le risque de s'automédicamenter. "Nos recherches sont très positives mais plusieurs questions de sécurité de ce traitement restent en suspense. Par conséquent, merci de ne pas vous automédicamenter avec des préparations à base d'encens disponibles en vente libre !", écrivent les[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles