Trains de nuit : le ministre des Transports souhaite "une dizaine" de lignes en 2030

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Avis aux amateurs de trains-couchettes. Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, dit espérer "une dizaine" de lignes de trains de nuit en France en 2030. Celles-ci s'articuleront autour des liaisons européennes en projet, des deux lignes restantes en France et des deux autres récemment annoncées dans le plan de relance.

Elles seront organisées autour de quatre grands "corridors" (Bordeaux-Marseille, Dijon-Marseille, Tours-Lyon via l'Ile-de-France, et Paris-Toulouse), précise le ministre dans une interview au Parisien dimanche 31 janvier. La France ne compte plus actuellement que deux liaisons de trains de nuit, contre huit en 2015 : Paris-Briançon (Hautes-Alpes) et Paris-La-Tour-de-Carol (Pyrénées-Orientales).

"Le train de nuit a tout pour séduire"

Le plan de relance, annoncé en septembre dernier, prévoit la relance des lignes Paris-Nice et Paris-Tarbes, grâce à un financement de 100 millions d'euros, pour la rénovation de 50 voitures d'ici à 2022. Ces deux lignes devraient ouvrir "en avril et décembre 2021", précise le ministre.

"Avec les enjeux écologiques, le 'flygskam' [terme suédois qui désigne la honte de prendre l'avion] et la pandémie qui redessine notre manière de voyager, le train de nuit a tout pour séduire."

Jean-Baptiste Djebbari

au "Parisien"

Au-delà de 2022, "compte tenu des travaux importants à réaliser sur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi