Train : ce nouveau projet de coopérative qui vient concurrencer la SNCF

·1 min de lecture

Deux ans après sa création, Railcoop a fait rouler son premier train. C'était en novembre dernier et c'était du fret, un train de marchandises qui a circulé entre Figeac et Toulouse. De quoi, à terme, quand le service tournera à plein régime, remplacer 2.000 camions. L'activité fret va se développer, mais Railcoop va également devenir une option pour vos voyages en train dès 2022. Une coopérative qui comprend plus de 10.000 sociétaires, explique son président, Dominique Guerée. "Nous sommes 10.600 personnes physiques, personnes morales, associations et collectivités pour mener à bien ce projet qui est un véritable défi". Railcoop est en effet la première société ferroviaire "créée ex-nihilo pour opérer sur toute la France", précise Dominique Guerée.

Retrouvez la matinale d'Europe 1 en podcast

Railcoop vise les lignes délaissées par la SNCF

La concurrence est désormais concrète sur les rails français : Transdev opérera en 2025 des lignes TER dans la région Sud. Trenitalia fait désormais rouler ses "Frecciarossa" entre Paris et Lyon, la concurrence frontale à grande vitesse. De son côté, Railcoop vise plutôt une couverture des lignes délaissées par la SNCF , comme le détaille Dominique Guerrée : "Nous allons faire des liaisons transversales, sans passer par Paris. C'est bien le sens et les collectivités l'ont compris puisqu'elles viennent nombreuses au sociétariat de Railcoop".

Après Bordeaux-Lyon, huit nouvelles lignes en projet

Un an après le fret, ce sera donc le pre...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles