"On est en train de mourir" : de Toulouse à Caen, le cri de désespoir des acteurs de la culture

Odile Morain
·1 min de lecture

Ils travaillent dans les musées, cinémas ou à la création de spectacles vivants mais pour tous ces acteurs de la culture, l’horizon reste bouché au moins jusqu'au début du mois de février. Face à la deuxième vague de Covid-19 et au nombre croissant de malades, le Premier ministre, Jean Castex, maintient toutes les restrictions sanitaires en vigueur et la fermeture des lieux de culture. Partout en France, artistes, techniciens, intérimaires, directeurs de salle ou médiateurs culturels font entendre leur colère et leur désespoir.

En Normandie, des actions ont été menées dans les cinq départements de la région. Réunies devant l'opéra de Rouen, près de 200 personnes se sont rassemblées pour demander des réponses et un calendrier pour la reprise de la vie culturelle. "Je suis en train de mourir, reprend avec aigreur le metteur en scène Franck Lehman, je commence à avoir des crises d'angoisse, je prends des antidépresseurs et des anxiolytiques, on n'arrive plus à dormir parce qu'on ne sait pas quand on va reprendre". Un peu plus loin dans la manifestation, Raphaëlle Girard, directrice du théâtre Rive gauche, constate un manque (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi