Un trafic international d'ivoire et de cornes de rhinocéros jugé à Rennes

·2 min de lecture

"Dans ce dossier, la France apparaît comme l’un des pays majeurs de transit d’ivoire d’éléphant et de cornes de rhinocéros à destination des marchés européens et asiatiques", souligne Me Jean-Christophe Tymoczko, avocat de l'association Robin des Bois, qui s'est portée partie civile. 

Neuf prévenus chinois, vietnamien et irlandais sont jugés à partir de lundi à Rennes pour un vaste réseau de trafic d’ivoire et de cornes de rhinocéros. Parmi eux, des membres des "Rathkeale Rovers", un groupe criminel issu de la communauté irlandaise des gens du voyage. "Dans ce dossier, la France apparaît comme l’un des pays majeurs de transit d’ivoire d’éléphant et de cornes de rhinocéros à destination des marchés européens et asiatiques", souligne Me Jean-Christophe Tymoczko, avocat de l'association Robin des Bois, qui s'est portée partie civile.

L'affaire débute par un simple contrôle douanier dans la nuit du 10 au 11 septembre 2015 sur la RN10, à Dangé-Saint-Romain, dans la Vienne. A bord du véhicule, les douaniers de Poitiers découvrent quatre défenses d'éléphant d'Afrique de 42,6 kg et 32.800 euros en espèces. Les passagers, qui se disent brocanteurs, se révèlent être des membres d'un groupe de délinquance itinérante connu sous le nom de "Rathkeale Rovers" (les vagabonds de Rathkeale), du nom du village irlandais du comté de Limerick (sud-ouest) où ils sont basés.

Les membres de ce groupe, implantés dans toute l'Europe, sont régulièrement poursuivis pour vols et trafic de cornes de rhinocéros, qu'ils dissimulent derrière des activités de goudronnage ou de rénovation de toitures. En 2010, l'opération "Oakleaf" lancée par l'agence Europol avait conduit à l'arrestation de 31 membres du groupe, responsables du vol de 95 cornes de rhinocéros. A partir des premières arrestations de 2015, les douaniers français vont eux mettre au jour deux réseaux de trafic international d'ivoire brut et de corne de rhinocéros, tous deux en relation avec les "Rathkeale Rovers".

"Les infractions ne sont pas contestables. La(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles