Trafic de drogue au Sénégal : le marché florissant de la cocaïne passe désormais par Dakar

Martin Mateso

Jamais la presse sénégalaise n’avait été aussi alarmante pour dénoncer l’ampleur du trafic de la drogue dans le pays, alors que les saisies se sont multipliées depuis le mois de juin 2019 dans le port de Dakar. Certains journaux s’inquiètent de voir le Sénégal devenir "le nouveau paradis des blanchisseurs d’argent et des narcotrafiquants".

"Quand l’ancienne route des Caraïbes a été fermée, les narcotrafiquants ont fait de notre espace un point de transit. Il est évident que le trafic de drogue interfère directement avec l'activité économique de notre pays", peut-on lire sur le site de Dakaractu. Le journal Le Quotidien va plus loin. Il craint de voir le Sénégal devenir "un narco-Etat". Tout en saluant les efforts déployés par les autorités pour combattre le trafic de drogue dont des quantités importantes ont été saisies par la police, le journal redoute qu’une bonne partie de ces stupéfiants ne soit sans doute passée à travers les mailles des filets.

"Combien d’embarcations, notamment des vedettes rapides, passent au large des côtes sénégalaises sans être inspectées ou contrôlées", interroge le journal sénégalais qui pointe l’important trafic de petites embarcations rapides qui sillonnent les eaux sénégalaises et internationales. Et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi