Trafic, député FN et évasion hors-norme : "Air cocaïne" à nouveau devant la justice

·1 min de lecture

Condamnés à 20 ans de réclusion en Républicaine dominicaine, deux pilotes français à qui l'on reproche d’avoir participé à trafic de cocaïne transatlantique par avion privé, seront rejugés le 7 juin en France. À leurs côtés, les deux dirigeants de la compagnie aérienne déjà condamnés à six ans de prison. Retour sur ce dossier.

19 mars 2013, 22 h 20, aéroport de Punta Cana, un Falcon 50 d’une compagnie d’aviation privée s’apprête à décoller pour Saint-Tropez lorsque des policiers dominicains cagoulés et armés encerclent l’appareil. Un hélicoptère en vol stationnaire s’agite au-dessus du jet privé obligeant les pilotes à éteindre le moteur et les passagers à descendre. Menottés au sol, les occupants assistent médusés à la saisie du contenu de la soute : 26 valises contenant 700 kg de cocaïne d’une valeur de plus de 10 millions d’euros. Pascal Fauret, 55 ans, le commandant de bord, et Bruno Odos, 54 ans, le copilote, tous deux anciens pilotes de l’aéronautique navale, ainsi que les deux passagers, Nicolas Pisapia, 38 ans et Alain Castany, 67 ans, sont embarqués manu militari puis incarcérés.Une opération coup de poing mise en place après un signalement transmis par des employés de l’aéroport de Saint-Tropez trois mois plus tôt. En effet, le 9 décembre 2012, à l’atterrissage du même Falcon 50 en provenance des Açores, deux voitures avaient été autorisées à s’approcher de l’avion par un douanier sans motif de service établi, et avaient déchargé 10 valises de 30 kg...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Agression raciste à Dole : le procès du retraité reporté au 22 juin prochain

Légalisation du cannabis : en finir avec la gangrène du trafic

Constat sans appel : contre le trafic de cannabis, la répression est un échec

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles