Un trafic de cocaïne impliquant les mafias italiennes démantelé en Côte d'Ivoire

franceinfo Afrique avec agences
Le réseau international de drogue impliquait la Camorra et la 'Ndrangheta. L'Afrique de l'Ouest reste une des plaques tournantes du trafic de cocaïne latino-américaine vers l'Europe.

Un trafic de cocaïne impliquant les mafias italiennes de la Camorra et la 'Ndrangheta a été démantelé début juin 2019 en Côte d'Ivoire. Dix suspects ont pu être interpellés à Abidjan : "6 Italiens, 1 Franco-Turc et 3 Ivoiriens, dont 2 femmes, soupçonnés d'être les cerveaux d'un trafic international de cocaïne", a déclaré le commissaire Adomo Bonaventure, directeur de l'Unité de lutte contre la Criminalité transnationale organisée (UCT). En septembre 2018, la police brésilienne avait découvert 1,19 tonne de cocaïne cachée dans des engins de chantier sur le port de Santos à destination d'Abidjan. L'enquête a permis de déterminer que la drogue devait transiter par la Côte d'Ivoire, pour ensuite être envoyée en Italie, et plus particulièrement en Calabre. La drogue arrive par bateau dans le golfe de Guinée.

"Spaghetti Connection"

Cette opération a été menée grâce à la coopération entre les polices ivoirienne, française, italienne et brésilienne."Nous avons des preuves que la marchandise était destinée à la 'Ndrangheta et à la Camorra et que des ressortissants italiens, résidents ivoiriens depuis plus ou moins longtemps, étaient à l'origine du trafic", affirme Silvain Coué, officier de liaison français qui a participé à ce démantèlement baptisé "Spaghetti Connection". Selon lui, la cocaïne saisie à Santos au Brésil (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi