Côte d’Ivoire: audit au ministère des Eaux et Forêts sur un trafic de bois présumé

Le ministère des Eaux et Forêts fait, depuis plusieurs mois, l’objet d’un audit pour un trafic de bois présumé. L'affaire a été révélée par Jeune Afrique, il y a dix jours. Celui qui a été à la tête du ministère pendant cinq ans, Alain Richard Donwahi, n'a pas été reconduit au gouvernement lors du dernier remaniement en avril. Mais il pourrait être choisi comme le prochain président de la COP15 qui s'ouvre la semaine prochaine à Abidjan. Dans la presse, l'ancien ministre se défend de tout lien avec un réseau de trafic de bois présumé.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Dans un communiqué en date du 2 mai 2022 et très largement diffusé dans la presse ivoirienne, l’ex-ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi, dénonce une « campagne de dénigrement ». « Des allégations tentent de faire croire que j’aurais quelques liens avec des réseaux de contrebande de bois », écrit-il. Dans le viseur de l’ancien ministre, une enquête du magazine Jeune Afrique qui fait des révélations sur un réseau de trafiquants de bois précieux, avec des ramifications présumées au sein de l’organigramme du ministère.

Selon Jeune Afrique, l’Inspection générale d’État a diligenté un audit en février. Un audit confirmé, mercredi 4 mai, par le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly : « Vous me permettrez de marquer mon étonnement sur la résurgence subite de cette question. L’audit du ministère des Eaux et forêts, comme nous le savons tous, c’est une question qui est déjà en cours de traitement à savoir, donc, à travers cet audit de l’Inspection générale d’État. »

Pour l’heure, Alain Richard Donwahi, qui n’a pas été reconduit lors du dernier remaniement gouvernemental, n’est pas directement inquiété, mais certains de ses proches collaborateurs ont aussi été entendus par la justice.

Depuis son départ du gouvernement, fin avril, le nom d’Alain Richard Donwahi circule comme le choix possible de la Côte d’Ivoire pour être le prochain président de la COP15 pour deux ans. Ce mercredi, le porte-parole du gouvernement n’a pas confirmé. « Je n’en n’ai rien appris, en ce qui concerne la désignation de monsieur Alain Richard Donwahi comme président de la COP15. Donc, pour moi, cela reste une rumeur. »

Alain Richard Donwahi n’a pas répondu aux sollicitations de RFI.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles