Elle a traduit en langue des signes le débat de l'entre-deux-tours et témoigne de la difficulté de l'exercice

Les interprètes en LSF, langue des signes française, ont laissé de nombreux internautes admiratifs durant le débat de l'entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Nous sommes allés à la rencontre de l'une d'elle. Elle témoigne de la difficulté du métier.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles