Les traditions culinaires pour vivre plus longtemps

Vous ne voyez pas de rapport entre bouillabaisse, taboulé et moussaka ? Les 22 pays qui bordent la Méditerranée n’ont pas tous la culture culinaire des anciens habitants des îles grecques de Crète et de Corfou, réputés dans les années 1950 pour leur longévité et leur faible taux de maladies cardiaques. Mais ils ont en commun des habitudes alimentaires qui constituent le socle de cette diète méditerranéenne, inscrite au patrimoine de l’Unesco en 2010.

Les bienfaits cumulés de l’huile d’olive, des légumes et du vin

L’huile d’olive est la matière grasse de base, utilisée pour la cuisson et l’assaisonnement, également riche en ail et oignon. Les fruits et légumes de saison ainsi que les légumineuses, graines et céréales complètes sont les aliments phares. Poissons, vins et produits laitiers sont consommés modérément tandis que la viande, rouge en particulier, se fait encore plus rare. Cette alimentation, alliée à la pratique régulière d’une activité physique, permet de perdre du poids, de diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète et de certains cancers, et de ralentir le vieillissement cérébral. Outre les conditions de vie ensoleillée, le secret de la diète méditerranéenne repose très probablement sur les bienfaits cumulés des acides gras insaturés de l’huile d’olive et des antioxydants dont regorgent les tomates, poivrons et aubergines ainsi que le vin.

Mais en dépit de ses vertus attestées, ce mode d’alimentation perd du terrain, menacé par la mondialisation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid : plus les infections sont répétées, plus il y a de risque sur la santé
Extrême, absolue, relative : comment sont définies les urgences ?
Incontinence urinaire : les exercices qui peuvent vous être utiles
Pourquoi la gueule de bois est-elle plus violente après 30 ans ?
Les meilleurs exercices pour muscler votre périnée