Trading en ligne : un piège pour les étudiants

franceinfo
·1 min de lecture

L’image brille et "ça en jette" : Lamborghini, appartement luxueux à Dubaï, Rolex en diamants et voyages dans des pays paradisiaques… Sur les réseaux sociaux, certains jeunes semblent mener la belle vie. Leur biographie sur Instagram met en avant une réussite fulgurante : "D’échec scolaire à choix de salaire, du frigo vide aux gros bolides", vante par exemple Adnane, l’un de ces "prodiges" du trading en ligne.

Des success stories de ce type, il y en a des dizaines sur les réseaux sociaux. De jeunes gens, encore souvent étudiants, alignent des "revenus mensuels à cinq chiffres". Des revenus, disent-ils, issus du trading. Ces jeunes auraient appris à jouer en bourse. Le marché du Forex et les cryptomonnaies, pour peu qu’on s’y forme, permettraient d’engranger les bénéfices, en "faisant de l’argent avec son argent".

Une "réussite" étalée sur les réseaux sociaux

À première vue, leurs profils ont l’air solides : ils existent et mènent réellement grand train. Certains se paient même le luxe de bénéficier d’articles élogieux sur des sites comme Forbes. Il faut se pencher de près pour se rendre compte qu’il s’agit de publireportages rédigés par les jeunes "traders" eux-mêmes. Ces derniers n’hésitent pas à faire gagner un portefeuille Vuitton, un iPhone ou des sommes en bitcoin à leurs followers, ceux qui les suivent et partagent leurs publications sur les réseaux sociaux.

Adnade lui, est allé encore (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi