Sur les traces d'Yves Saint Laurent à Marrakech et le cassis

© Europe 1

Destination le Maroc pour une balade printanière et colorée on se pose à Marrakech.

Oui, pour partir sur les traces d’Yves Saint Laurent. Vous savez qu’on fete cette année les 60 ans de sa marque, de son 1er défilé pour être plus exacte. Six musées parisiens lui rendent encore hommage à travers des expositions jusqu'à jeudi. Mais le Maroc lui, lui rend hommage à vie. Pourquoi ? Vous savez surement qu’il avait un lien très particulier avec Marrakech puisqu'il s’y refugiait souvent. Il était fasciné par cette "ville rose". Yves Saint Laurent n'hésitait pas à dire que c’était la ville qui l’a le plus inspiré sur le plan créatif : "Marrakech m’a appris la couleur, j’y ai embrassé la lumière. Avant Marrakech, tout était noir". Un coup de foudre qui remonte à 1966.

Et c'est la raison pour laquelle il y a acheté cette fameuse maison bleue : Majorelle.

Exactement. Avec Pierre Bergé, ils tombent sous le charme de de cette villa. Pour Yves Saint Laurent, "les couleurs de Matisse se mêlaient à la nature". Alors ce bleu, c’est le bleu Majorelle. Une couleur entre le bleu outre-mer et le bleu-cobalt, c’est la couleur de la villa Oasis. C’est Jacques Majorelle qui a décidé de la faire construire dans les années 30. Un mélange Art déco et mauresque. Mais ils vont devoir attendre le début des années 80 pour l’acheter. Et Yves Saint Laurent va y ajouter de la couleur : du rouge, du vert d’eau et du jaune.

Et elle se visite ?

La villa non, L’atelier de Majorelle oui : c’est devenu un musée de l’...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles