• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"La traîtrise d'un moine défroqué" : Emmanuel Macron a un gros complexe...

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron aurait peut-être pu prétendre à un tout autre destin. S'il n'avait pas loupé, à plusieurs reprises, le concours d'entrée de l'École normale supérieure (ENS), sans doute aurait-il exploré d'autres horizons... Mais la vie en a décidé autrement. À ses débuts à Paris, où il a été envoyé par ses parents pour oublier Brigitte, le futur homme politique n'est justement pas parvenu à se sortir cette femme de la tête. Christian Monjou, l'un de ses professeurs de khâgne, a attribué son échec à Normale à "sa vie écartelée, schizophrénique." Auprès du Monde, celui-ci a confié : "Une partie de sa tête était ailleurs." L'intéressé a poursuivi sa route : il a intégré Sciences Po, tout en suivant un cursus en philosophie à l'université Paris Nanterre. Au début des années 2000, il a rejoint l'Ecole nationale d'administration (ENA) à Strasbourg. Un choix à première vue étonnant pour ce passionné de littérature, qui a toujours nourri un complexe en lui, comme l'ont rapporté plusieurs sources dans les pages de L'Opinion ce lundi 16 août.

Parmi ceux qui ont côtoyé Emmanuel Macron durant leurs études supérieures, plusieurs se sont en effet demandés comment cet ancien élève, si différent des autres, avait oeuvré pour devenir président de la République. Auprès de nos confrères, Christophe Barbier a comparé l'ENA à "une école d'imposteurs pour les normaliens qui y voient la superficialité, le grand cirque politico-médiatique. Bref, la traîtrise de moines défroqués." Emmanuel Macron aurait-il (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Arnaud Montebourg a changé d'avis : il pourrait se lancer dans la course à la présidentielle
Flashback : le jour où la princesse Anne a failli être kidnappée
VIDEO - "Premier épidémiologiste de France" : Emmanuel Macron raillé
PHOTO - Emmanuel-Philibert de Savoie papa gâteau : pause câlin avec sa fille Luisa
"Il ne fait confiance à personne" : Emmanuel Macron, président méfiant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles