Les trésors de l'agence Roger-Viollet, un patrimoine photographique en danger ?

Chrystel Chabert

C'est un véritable trésor pour tous les passionnés de photos ! L'avenir de la collection Roger Viollet composée de millions de clichés est pourtant aujourd'hui incertain. La Ville de Paris, propriétaire, voudrait s'en séparer.

Fondée le 14 octobre 1938 par deux journalistes, Hélène Roger-Viollet et son compagnon Jean-Victor Fischer, l'agence Roger-Viollet est devenue un des fleurons de la photographie française. La devanture bleue du 6 rue de Seine dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés est une adresse mythique.

Il faut dire que les collections rassemblent 6 millions de clichés (4 millions de négatifs et 2 millions de positifs) qui couvrent plus d'un siècle d'actualités, nationales et internationales, autour de quatre thématiques principales : les grands évènements historiques, Paris, les portraits de personnalités et les reproductions d’œuvres d’art.


En 1985, à la mort des deux propriétaires, la mairie de Paris hérite du patrimoine photographique de l'agence Roger-Viollet auquel s'ajoute le fonds France-Soir. En 2005, l’agence rejoint le groupe Parisienne de Photographie. Chargée de commercialiser les photos auprès des médias, cette société publique locale est gérée par deux actionnaires, la Ville et le Département de Paris.

Ce qui pose problème

Avec la fusion des deux collectivités, cette société est appelée à disparaître en janvier 2020. La crise de la presse (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi