Des trésors francs-maçons volés par les nazis exposés en Pologne

·1 min de lecture
Au sein de l'université de Poznan sont rassemblés près de 80 000 objets maçonniques confisqués par les nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Au sein de l'université de Poznan sont rassemblés près de 80 000 objets maçonniques confisqués par les nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale.

C?est une véritable caverne d?Ali Baba, édition spéciale maçonnerie. Dans les longues travées de la bibliothèque de l?université de Poznan (Pologne), plus de 80 000 vieux ouvrages et objets de collection sont recensés. Ils constituent « l?un des plus grands catalogues maçonniques d?Europe », sinon « le plus important pour certains », explique Iuliana Grazynska, conservatrice de la collection. Du reste, plus de 89 cartons d?archives n?ont toujours pas été classifiés, et demeurent tout à fait mystérieux. Détail majeur : cette inédite collection a été rassemblée? par les nazis.

Parmi les innombrables équerres, compas, gravures et livres recensés, de nombreux objets sont en effet frappés du sceau de Heinrich Himmler, numéro deux du régime nazi et chef de la SS. « Les nazis détestaient la franc-maçonnerie », rappelle à l?AFP Andrzej Karpowicz qui fut pendant une trentaine d?années responsable de la collection de Poznan. Et d?expliquer que le nazisme fut le « fruit d?une vague anti-élites et anti-intellectuels », donc inévitablement « anti-francs-maçons ».

À LIRE AUSSIPologne : un trésor nazi bientôt découvert grâce à un manuscrit ?

Confisqués à travers l?Europe

Les nazis ont fermé les loges ou les ont poussées à la dissolution, confisqué ou ? plus rarement ? brûlé leurs bibliothèques. Au long des avancées de l?armée allemande, les collections en provenance des pays conquis ont enrichi celle du Reichsführer-SS Heinrich Himmler, qui comprenait aussi des archives rela [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles