Un “très mauvais pressentiment” pousse Elon Musk à réduire de 10 % les effectifs de Tesla

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Photo ANGELA WEISS/AFP.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le patron de Tesla, Elon Musk, a un “très mauvais pressentiment” en matière de perspectives économiques et veut “supprimer environ 10 % des effectifs du constructeur automobile électrique”. C’est ce qu’il explique dans un e-mail interne adressé aux cadres jeudi et révélé par Reuters ce vendredi 3 juin.

L’homme le plus riche du monde “pense également que le recrutement chez Tesla devrait être mis en pause”, détaille La Libre Belgique, alors que le groupe emploie 99 290 personnes dans le monde. “L’entreprise possède des usines aux États-Unis, en Chine et à Berlin, où un total de 930 422 voitures ont été produites l’année dernière”, rappelle le quotidien belge.

Le télétravail, c’est fini

Cette annonce d’un gel des embauches arrive “deux jours après que le milliardaire a demandé à ses salariés de retourner sur leur lieu de travail ou de partir, et s’ajoute au concert croissant d’avertissements de chefs d’entreprise sur les risques de récession”, note CNBC.

Les cours de Tesla ont immédiatement chuté dans les premiers échanges à New York et Francfort, alors que “pour l’instant, la demande pour les voitures Tesla et les autres véhicules électriques reste forte” et que “les indicateurs traditionnels d’un ralentissement” du marché automobile ne sont pas perceptibles, ajoute le média économique américain.

Si “la menace d’une récession ne freine pas les ventes de voitures électriques dans le monde, explique de son côté Le Temps, Tesla a toutefois souffert des mesures de confinement drastiques à Shanghai, où son usine a subi de coûteux arrêts dans sa production”.

Handelsblatt a tenté de savoir dans quelle mesure la nouvelle Gigafactory Tesla, près de Berlin, était concernée par le dégraissage, mais la direction allemande n’a pas réagi à ses demandes. “Environ 4 000 personnes y travaillent déjà”, rappelle le quotidien économique allemand. Tesla avait prévu de “fortement développer la production à Grünheide” en embauchant 12 000 personnes d’ici à la fin de l’année. L’agence locale pour l’emploi dit n’être au courant de rien.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles