"Il l'a très mal vécu" : Axel Kahn "tourmenté" avant sa mort

·1 min de lecture

Il s'en est allé sans avoir peur de la mort. Atteint d'un cancer, le médecin généticien Axel Kahn s'est éteint le mardi 6 juillet à l'âge de 76 ans. Le président de La Ligue nationale contre le cancer avait accepté de se confier sur la maladie contre laquelle il se battait dans les médias. L'homme, qui a embrassé de multiples combats tout au long de sa carrière, avait décidé de ne pas prendre de traitement et d'affronter sa fin de vie avec dignité. Son attitude face à la mort a suscité l'admiration de ses proches, et plus particulièrement celle de son frère, Jean-François Kahn. Dans une entrevue sur LCI, lundi 12 juillet, le journaliste a voulu honorer la mémoire de son frère et parler de ce qui le tourmentait avant son décès.

Quelques jours avant sa mort, Axel Kahn semblait être très inquiet sur la situation sanitaire en France. L'homme qui était devenu médecin "par élimination" avait-il raconté, s'inquiétait de "l'irrationalité" de la population. "Il y a quelque chose qu'il a très, très mal vécu, il l'a dit d'ailleurs, qui le tourmentait à un point qu'on n'imaginait pas, qui est à l'occasion de la pandémie… la découverte d'un retour d'irrationalité très, très forte", explique Jean-François Kahn. D'après son frère ainé, l'ancien président de l'université Paris-Descartes s'inquiétait également des "tendances antivaccin". "C'en était une [inquiétude] énorme, il y avait toutes les dimensions complotistes […] en quoi il y a un complot là-dedans ?", questionne Jean-François Kahn. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Le Covid a été profitable à Emmanuel Macron" : Gilles-William Goldnadel détonne
Axel Kahn accusé d'avoir "mis en scène sa mort" : son frère sort les griffes
Jean-Pierre Foucault sur le point d’arrêter l’animation de Miss France ? Sa mise au point
Evelyne Dhéliat encore surprise par sa popularité : "C'est pire que Tintin"
"Il y a de gros coups de déprime" : Emmanuel Macron contraint de ré-enchanter ses troupes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles