"Il y a une très forte demande" : les soignants de plus de 50 ans ont commencé à se faire vacciner contre le Covid-19

Solenne Le Hen
·1 min de lecture

Une petite centaine de soignants de plus de 50 ans ont été vaccinés samedi à Paris. Ils veulent se protéger, mais aussi montrer l'exemple.

Pour le symbole, elle a tenu à être l'une des premières à se faire vacciner : "On ne sent même pas la piqûre", assure la professeure Claire Poyart, la représentante des médecins de l'Hôtel-Dieu, à Paris. À partir de lundi 4 janvier, les soignants de plus de 50 ans pourront tous se faire vacciner contre le Covid-19. Mais l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a décidé de lancer les choses dès samedi. Une petite centaine de soignants ont reçu une première dose.

"C'est fait ! Et donc je recommence dans trois semaines, pour la deuxième injection", témoigne Claire Poyart, dans ce box du service des urgences, qui sert pour le moment de centre de vaccination improvisé. "Aujourd'hui, je suis venue pour convaincre mes collègues, les soignants, l'ensemble du personnel de l'hôpital à se faire vacciner."

"J'ai des enfants qui ont eu le Covid, j'ai aussi des parents qui sont morts du Covid. Donc c'est une maladie qui est gravissime, et il faut se faire vacciner, je n'ai aucun doute."

Claire Poyart, représentante des médecins de l'Hôtel-Dieu

à franceinfo

C'est une fierté d'être vaccinée parmi les premiers, un geste militant. Il n’y a eu aucune communication particulière, aucune publicité sur cette opération à l'Hôtel-Dieu, mais grâce au bouche-à-oreille, il y a eu une centaine d’appels en quelques heures, raconte le professeur Frédéric Batteux : "On est effectivement très sollicités, il y a une très forte demande, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi