« Très faible », Alexeï Navalny est toujours privé de soins

Source AFP
·1 min de lecture
Alexeï Navalny, ici en juin 2019, est actuellement très affaibli par les conséquences de son empoisonnement, son incarcération et sa grève de la faim.
Alexeï Navalny, ici en juin 2019, est actuellement très affaibli par les conséquences de son empoisonnement, son incarcération et sa grève de la faim.

L'opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim depuis le 31 mars, est extrêmement affaibli et mal soigné dans un hôpital pour prisonniers tuberculeux, se sont alarmés ses avocats, mardi 20 avril. Ces derniers ont réclamé son transfert à Moscou après lui avoir rendu visite. Adversaire n° 1 du Kremlin, Alexeï Navalny a cessé de s'alimenter il y a trois semaines. À l'heure actuelle, il se trouve dans une unité carcérale hospitalière de Vladimir, au nord-est de la capitale russe, depuis dimanche soir. Ses proches affirment qu'il risque de mourir à tout moment.

Dans une publication sur Instagram, mise en ligne après la visite de ses conseils, le détracteur le plus en vue de Vladimir Poutine s'est décrit comme « un squelette déambulant dans une cellule ». « Il est très faible, il a du mal à s'asseoir et à parler », a déclaré aux journalistes son avocate, Olga Mikhaïlova, assurant qu'il « ne reçoit pas d'aide médicale » appropriée. Elle a réclamé son transfert immédiat « dans un hôpital civil » à Moscou « pour l'empêcher de mourir ».

À LIRE AUSSI« La survie de Navalny est une question d'heures »

Angela Merkel est « extrêmement préoccupée »

Quelques heures auparavant, plusieurs médecins soutenant l'opposant ont été refoulés de l'hôpital sans pouvoir le rencontrer, comme à chaque fois depuis son incarcération début mars. Dans une déclaration à l'Agence France-Presse, la médecin personnelle d'Alexeï Navalny et dirigeante d'un syndicat d'opposition, Anastassia Vass [...] Lire la suite