La très conservatrice Amy Coney Barrett confirmée à la Cour suprême des Etats-Unis

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

La quadragénaire opposée à l’avortement va remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême. Cette haute instance qui arbitre des grands sujets de société aux Etats-Unis comptera ainsi six juges conservateurs sur neuf, dont trois nommés par Donald Trump.

C’est une victoire importante pour Donald Trump à huit jours de la présidentielle. La Cour suprême américaine bascule solidement à droite avec la confirmation de la magistrate conservatrice Amy Coney Barrett, lundi soir. Les élus républicains, majoritaires à la Chambre haute, ont tous, à une seule exception, voté pour la candidate du président, malgré l’opposition des démocrates face à un processus jugé « illégitime ».

LIRE AUSSI >> Pourquoi la nomination d’Amy Coney Barrett à la Cour suprême inquiète les démocrates

« C’est un jour historique pour l’Amérique », a jubilé Donald Trump lors de la prestation de serment de la magistrate, organisée dans la foulée à la Maison Blanche. Le président-candidat, tout sourire, a loué « les qualifications impeccables », « la générosité dans la foi » et « le caractère en or » de cette fervente catholique de 48 ans.

ABACA_BRDPA20201027_221
ABACA_BRDPA20201027_221

Une conservatrice pour remplacer Ruth Bader Ginsburg

Mère de sept enfants et opposée à l’avortement, elle a pour sa part promis de tenir ses convictions personnelles à l’écart de son travail de juge. Le contraire « serait un manquement au devoir », a-t-elle estimé. La magistrate rejoindra dès mardi le temple du droit américain, où elle prendra le siège laissé vacant par le décès de l’icône progressiste et féministe Ruth Bader Ginsburg le 18 septembre. La Cour suprême, arbitre des grands sujets de société aux États-Unis, comptera ainsi six...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi