« Elle est très charismatique » : Frédéric Beigbeder évoque avec tendresse son ex-compagne Laura Smet

·1 min de lecture

Michel Denisot est un homme aux multiples talents. Après avoir commencé sa carrière sur les ondes de TF1 où il officiait comme commentateur de football et sera l’un des premiers animateurs de l’émission Téléfoot. En 1984, il rejoint le groupe Canal + et poursuit son activité de présentateur tout en assurant également la productions de plusieurs programmes. Il devient par la suite directeur des sports de la chaîne cryptée, puis directeur général délégué avant d’être nommé directeur général adjoint en 2004. Il quitte ses fonctions en 2005 pour se consacrer pleinement à la présentation du Grand Journal, qu’il vient tout juste de créer avec Renaud Le Van Kim et Laurent Bon. Il y restera jusqu’en 2013 avant d’être remplacé par Antoine De Caunes. Il a ainsi participé à lancer toute une génération de journalistes et de comédiens, tels Yann Barthes ou Louise Bourgoin. C’est également à cette époque qu’il côtoie Frédéric Beigbeder qui officie comme chroniqueur dans l’émission.

Après avoir quitté Canal +, il se consacre pleinement à son poste de directeur de la rédaction de l’édition française de Vanity Fair et réalise son premier long-métrage, Toute ressemblance, avec notamment Franck Dubosc, Sylvie Testud et Denis Podalydes au casting. Il assure également l’animation d’Icônes sur Europe 1. Le vendredi 21 mai, il recevait ainsi Frederic Beigbeder à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Bibliothèque de survie, où ce dernier livre son panthéon littéraire personnel.

Et comme le (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Vivement Dimanche : Michel Drucker s'adresse à Jean-Paul Belmondo et évoque un joli souvenir avec l'acteur
Prince William : en visite en Écosse, il se remémore deux moments importants de sa vie, dont sa rencontre avec Kate Middleton
Jean Dujardin : l'acteur évoque les humiliations qu'il a subies à l'école
20 ans de la Star Ac : Alexia Laroche-Joubert dévoile enfin son "chouchou" parmi tous les candidats
« Être deuxième, c'est fou » : Barbara Pravi réagit à sa performance sur la scène de l’Eurovision

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles