La très bonne année du e-commerce en France pendant la pandémie

·2 min de lecture

La pandémie a profité au commerce en ligne en France. Les restrictions et les confinements ont boosté les achats sur internet en 2020, selon le bilan annuel de la Fevad, la Fédération de l’e-commerce et de la vente en distance.

Plusieurs années de croissance en une seule: la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a révélé jeudi, à quel point le commerce en ligne était devenu omniprésent dans la vie des Français en 2020, à la faveur des confinements et de l'épidémie de Covid-19.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les ventes en ligne des biens matériels ont atteint un peu plus de112 milliards d’euros l’an dernier en France. C’est un bond de 8,5% et demi sur un an, malgré la chute des activités de voyages et de loisirs. Les ventes sur internet représentent désormais près de 13,5% du commerce de détail, soit presque 4 point de plus qu’en 2019.

Selon la Fédération de l’e-commerce, cette croissance est essentiellement due à la digitalisation des magasins. En effet, en raison des fermetures ou d’autres restrictions sanitaires, les commerces physiques ont largement eu recours à la vente en ligne depuis le début de la crise sanitaire. La vente en ligne n'est donc pas le fait uniquement d'Amazon et autres géants du e-commerce, mais aussi de magasins physiques, très grands comme plus petits, qui y ont vu un moyen d'« amortir la fermeture de leurs magasins » du fait des confinements et autres restrictions sanitaires, estime François Momboisse, le président de la Fevad.

Le nombre de sites marchands a également explosé en 2020. Entre fin 2019 et fin 2020, 17 400 sites ont ainsi été créés. Le phénomène est mondial. La crise sanitaire a en effet profondément accéléré le e-commerce sur tous les continents.