Très ému par la mort d'Henri Emmanuelli, Benoît Hamon rend hommage à son "frère"

Romain Herreros
Très ému, Hamon peine à trouver ses mots après la mort d'Emmanuelli

POLITIQUE - Il déplore la disparition d'un "frère, d'une âme soeur". Très ému, Benoît Hamon a commenté la mort de son mentor Henri Emmanuelli, disparu à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie.

En marge de son déplacement à Bruxelles, le candidat PS, visiblement sonné, a eu du mal à trouver ses mots. "Ça me bouleverse", a-t-il dit, déplorant la perte "d'un frère en politique".


Plus tard dans la journée, il a publié un tweet en l'honneur de son "ami".


Si Henri Emmanuelli émettait des réserves sur le revenu universel, mesure phare du candidat Hamon, il avait apporté son soutien au député des Yvelines dès la primaire de la gauche. "C'est une personne qui a beaucoup compté dans mon histoire politique", commentait alors Benoît Hamon, considéré alors comme le candidat "le plus à gauche" par Henri Emmanuelli.

"Stupeur et émotion"

Au delà du candidat, c'est aussi toute la famille socialiste qui pleure le décès de Henri Emmanuelli. Le sénateur valliste Luc Carvounas a regretté la perte d'un "homme d'État et de convictions" doublé d'un "militant loyal". "Stupeur et émotion à l'annonce de la mort de Henri Emmanuelli, homme de gauche, de convictions", a tweeté Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS.

Comme le montrent les tweets ci-dessous, les réactions émues sont très nombreuses à gauche.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages