TPMP : témoignage édifiant d’un rescapé d'un camp de Ouïghours en Chine qui a “subi toutes les tortures” (VIDEO)

·1 min de lecture

Omir Bekali, 44 ans, est un rescapé des camps chinois, où il a passé huit mois en 2017 avant d'être libéré par les autorités du Kazakhstan. Invité à témoigner dans Touche pas à mon poste ce mardi 6 avril en direct sur C8, il a affirmé le plus avoiraucune nouvelle de sa mère, ni de ses trois frères et soeurs qui n'ont pas été libérés du camp en Chine. Son père, lui, a été torturé et tué dans le camp. Omir n'a été mis au courant de son meurtre qu'un mois plus tard. Aujourd'hui, il vit en Turquie avec sa femme et ses enfants.

À lire également

Rose : Le récit poignant de la chanteuse accro à la cocaïne : "La pire mère qui soit..."

Comme l'a expliqué son traducteur dans TPMP, Omir a fait la promesse à sa mère et aux autres détenus qu'il allait se battre pour eux malgré les menaces des autorités chinoises, "pour ce peuple, pour qu'ils restent en vie, pour qu'ils puissent vivre en tant qu'êtres humains. Ce n'est pas trop demander". "Le gouvernement chinois est en train d'effacer complètement le peuple Ouïghour", a-t-il ajouté, dénonçant un génocide. Lors de sa captivité, Omir a été menotté par des chaînes qu'il a gardées et qu'il portait sur le plateau de C8 hier soir, afin d'éveiller ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi