Balance ton post : Raquel Garrido dézinguée par Laurence Sailliet : "Tu saccages l'émission!" (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'heure était aux explications vendredi 29 octobre sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Raquel Garrido retrouvait son "meilleur ennemi" Eric Naulleau, à l'origine de son absence jeudi soir dans "Balance ton post". Avant le commencement de l'émission en 2e partie de soirée, l'ex porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et de "La France insoumise" avait tweeté : "Je suis au regret de vous annoncer que je ne serai pas à Balance Ton Post ce soir. J’avais demandé un changement de comportement suite aux tensions entre Eric Naulleau et moi. La prod m’a informée que les conditions de ma présence à l’émission n’étaient pas réunies pour ce soir".

Lassé de cette brouille perpétuelle entre ces deux chroniqueurs, Cyril Hanouna espérait les réconcilier. Mais les choses ne se sont pas passées comme espéré... Raquel Garrido n'a pas tardé à dégainer en fustigeant la qualité des débats de "Balance ton post" : "Je ne trouve pas que l'émission marche bien. Et d'ailleurs, vous noterez que la grande différence entre les premiers extraits et le dernier, c'est que dans un premier cas, Eric était co-chroniqueur avec moi, à la fin il est animateur et ça change tout ! Ça change tout pour les autres animateurs, pour les téléspectateurs. Moi quand j'ai commencé Balance ton post, j'adorais être là, on était une bande", a lancé la compagne d'Alexis Corbière.

À lir... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles