TPMP - “Votre conformisme me fait gerber !”, “insupportable”, “on dirait un saint qui parle !” : cette petite phrase de Matthieu Delormeau qui a mis les internautes en colère

·4 min de lecture
Une petite phrase prononcée par le célèbre chroniqueur a déclenché la colère des internautes. (Capture d'écran C8) (Capture d'écran C8)

Ce mercredi 16 mars, Cyril Hanouna et les chroniqueurs de TPMP ont souhaité revenir sur un échange qui a eu lieu hier entre Emmanuel Macron et une aide-soignante non-vaccinée contre le covid-19, en pleurs, après la visite d’un centre de réfugiés ukrainiens dans le Maine-et-Loire. Invité à réagir sur cet échange, Matthieu Delormeau a évoqué un argument qui a déclenché la colère de nombreux internautes.

Une fois encore, Matthieu Delormeau a fait l’objet de vives critiques sur Twitter. Ce mercredi soir, peu de temps avant un nouveau numéro de “Face à Baba” consacré à Marine Le Pen, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont souhaité réagir à l’actualité de ces dernières 24 heures sur le plateau de TPMP. Parmi les sujets évoqués ce soir, cet échange survenu mardi après-midi entre Emmanuel Macron, alors en déplacement à La Pommeraye, dans le Maine-et-Loire, pour visiter un centre de réfugiés ukrainiens et Jennifer, une aide-soignante de 35 ans venue spécialement d’Angers pour interpeller le président sortant et candidat à l’élection présidentielle. À l’issue de sa visite, le président de la République a ainsi été interpellé par la jeune femme, en pleurs, au sujet de sa situation actuelle. L’aide-soignante, non vaccinée contre le covid-19, a perdu son emploi lorsque la vaccination était devenue obligatoire pour tous les soignants. Elle a ainsi exposé sa situation à Emmanuel Macron :

“Monsieur le président, pourquoi obliger les soignants à se faire vacciner ? S’il vous plaît, laissez-nous travailler ! (...) On est en souffrance, comment peut-on vivre ? Il faut qu’on puisse retourner sur le terrain. On n’a plus de masques, j’ai des collègues vaccinés mais qui ont le covid et qui peuvent travailler, pourquoi pas nous ?” Sans réelle surprise, le président sortant n’a pas accédé à la requête de la jeune femme, expliquant que “le gouvernement” n’allait pas “enlever l’obligation vaccinale”.

VIDEO - Découvrez la Minute de Cyril Hanouna

“Mouton que tu es !”

Cet échange, diffusé initialement sur LCI, a de nouveau été montré dans TPMP. Matthieu Delormeau a été invité à réagir en plateau. Sa réaction a été très directe : “La loi, c’est la loi. Pardon, ça a été décidé comme ça. On a un président, il est encore président, il a décidé qu’il fallait un passe vaccinal pour travailler. Voilà, on suit ! (...) En France, on adore discuter, discuter, gna gna gna… Voilà, il y a la loi, elle est pareille pour tout le monde !”

“La loi, c’est la loi” : cette petite phrase n’est clairement pas passée inaperçue aux yeux des internautes qui ont été nombreux à critiquer le “conformisme” du chroniqueur ce soir…

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles