"Zoubir donne une image lamentable de la police", "Si la police avait fait le ménage au sein de son institution, ce débat n’aurait jamais eu lieu" : dans TPMP, les explications de Zoubir, policier et candidat de "Les princes et les princesses de l’amour", créent la polémique sur Twitter

·2 min de lecture
Policier de profession, Zoubir a répondu à la polémique sur sa participation à l'émission de rencontre de W9.

Ce mardi 19 janvier, Cyril Hanouna recevait dans TPMP Zoubir, l’un des candidats de l’émission “Les princes et les princesses de l’amour” (W9), qui fait actuellement l’objet de plusieurs enquêtes administratives, selon des révélations du journal Le Parisien. Le jeune homme, policier de profession, n’aurait pas prévenu sa hiérarchie de sa participation à l’émission. Il s’est expliqué dans l’émission star de C8.

Candidat de télé-réalité et policier, compatible ou pas compatible ? C’est la question qui a animé un long débat ce mardi 19 janvier dans TPMP. Cyril Hanouna a reçu Zoubir, un jeune homme de 25 ans, candidat de l’émission “Les princes et les princesses de l’amour” sur W9. Dans la vraie vie, Zoubir est policier depuis 2017. Et ce dernier fait l’objet d’une polémique après des révélations publiées par Le Parisien. Le journal indique que sa hiérarchie n’était visiblement pas informée de son apparition dans l’émission de rencontre phare de W9. Deux faits sont particulièrement pointés du doigt : le jeune homme aurait pris un arrêt maladie pour participer au programme et certains de ses contenus publiés sur son compte TikTok semblent poser problème à l’institution. Des faits qui auraient déclenché plusieurs enquêtes administratives.

“Au moment où je suis parti sur les Princes, j’étais en déni complètement avec l’institution”

Interrogé sur le plateau de TPMP, Zoubir nie toute confusion des genres. Pour lui, être policier et candidat d’une émission de télé-réalité ne pose pas problème à condition de ne pas dévoiler sa profession à la télévision et de ne pas faire “quelque chose d’indigne”. S’il explique avoir pris un congé sans solde, une disponibilité, pour pouvoir notamment se lancer dans des projets de mannequinat et participer à des castings de télévision, le jeune homme précise avoir reçu une réponse positive de la production de l’émission de W9 au moment de son retour au commissariat. Il s’est mis en arrêt maladie plus tard, précisant avoir eu “un petit souci là-bas”.

Le candidat a alors dénoncé certains comportements au sein de l’institution policière : concours d’amendes au sein de groupes WhatsApp, contrôles au faciès, comportements xénophobes. Il s’est même dit “indirectement victime de racisme”.

Interpellé par Bruno Pomart, ancien patron du RAID, sur les vidéos publiées sur son compte TikTok (où il se met en scène vêtu de son uniforme de policier), Zoubir a répondu : “Je pense qu’aujourd’hui en France la police a d’autres problèmes à traiter qu’un jeune de 25 ans qui fait des TikTok.” Le jeune homme a également parlé des commentaires très positifs qu’il reçoit sur son compte TikTok.

Ce qui est sûr, c’est que le jeune homme ne laisse personne indifférent… y compris sur Twitter.

Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet
Tweet

Ce contenu peut également vous intéresser :