TPMP : gros clash entre deux chroniqueurs, "Le plus gros s*ceur ici, c'est toi !"

Dans TPMP, les chroniqueurs débattent mais surtout, ils s'engueulent. Et pas qu'un peu. Les clashs sont quasi-quotidiens dans l'émission de C8, surtout pour Gilles Verdez qui n'est jamais d'accord avec personne et n'hésite pas à le dire haut et fort. Après son clash avec Matthieu Delormeau, c'est avec Bernard Montiel que ça a chauffé.

Bernard Montiel et Gilles Verdez se clashent

Ce mercredi 22 juin 2022 dans TPMP sur C8, Cyril Hanouna a demandé à Bernard Montiel de s'expliquer après ses propos au sujet de Sandrine Rousseau, candidate NUPES aux élections législatives et élue à Paris lors du second tour. Sur Sud Radio, l'animateur et chroniqueur a évoqué ce 21 juin sa rencontre avec la femme politique, jugeant qu'elle était "dangereuse" et "hystérique". Des propos que Bernard Montiel assume mais qui n'ont pas du tout (mais pas du tout !) plu à Gilles Verdez.

>> TPMP : le top 3 des chroniqueurs préférés des téléspectateurs révélé, grosse émotion en plateau <<

Alors que Cyril Hanouna défendait lui aussi Sandrine Rousseau, le chroniqueur n'a pas hésité à clasher Bernard Montiel. "J'étais sûr que Verdez allait la ramener." a lâché ce dernier avant que l'ennemi de Matthieu Delormeau ne lâche toute sa haine. "Vous dites 'c'est pas politique' et vous l'attaquez sur le privé. C'est dégueulasse. Parce que quelqu'un ne vous répond pas à la sortie d'une émission....

Lire la suite


À lire aussi

TPMP : gros clash entre Cyril Hanouna et Raymond à cause de Ruby Nikara, le chroniqueur quitte le plateau !
TPMP : Matthieu Delormeau s'attaque à Delphine Wespiser après son soutien à Marine Le Pen, gros clash entre chroniqueurs
TPMP : un chroniqueur révèle son gros salaire pour l'émission... mais avoue être "à découvert tous les mois"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles