TPMP : "Ces gens sont des merdes", le coup de gueule de Yanis, victime d'agression homophobe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un témoignage glaçant. Trois semaines après son agression en pleine rue à Montgeron, Yanis était de retour sur le plateau de Touche pas à mon poste, mardi 26 octobre, pour donner de ses nouvelles. Le jeune homme de 17 ans avait déclaré lors de son audition avoir été "gratuitement frappé par une dizaine d'individus lui criant 'PD' en raison de son apparence". Une agression qui finalement, fait partie de son quotidien depuis plusieurs années. Mais s'il a reconnu se sentir bien et en sécurité au travail, lui qui a notamment fait un stage au sein de H2O, la boîte de production de Cyril Hanouna, il n'a pas caché être lassé de ces attaques, remarques et insultes qu'il reçoit régulièrement.

"Là, on arrive à un stade où je ne peux plus. Je ne peux plus être tranquille. Ma vie est foutue. C'est vrai, c'est malheureux de dire ça, mais de se faire reconnaître, de se faire insulter, de se faire frapper... C'est trop, c'est trop. Je ne peux plus, je suis humain. Un jour ou l'autre, je vais péter un plomb", a-t-il ainsi confié les larmes aux yeux dans TPMP. Bouleversé par l'agression dont il a été victime le 30 septembre dernier, Yanis a même admis dans l'émission de C8 s'être déjà fait du mal en se scarifiant pour supporter la douleur de son quotidien. "Ils se mettent à plusieurs, ça fait rire la galerie alors que c'est des merdes. Je vous le dis, c'est des merdes", a-t-il lancé sans détour.

Yanis appelle à "élever ces enfants" qui harcèlent

Cette (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Aucun scrupule ! L'écoeurant stratagème d'une femme qui espérait gagner au Loto
PSG : un joueur victime d'un travesti au bois de Boulogne
Affaire Gabby Petito : ces justifications malvenues de la police après son improbable erreur dans l'enquête
Delphine Jubillar : ce rendez-vous caché d'une de ses amies avec son mari quinze jours avant sa disparition
"Il s'est pendu à la maison", le récit glaçant d'une mère sur le suicide de son fils

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles