TPMP : accusé de ratés par plusieurs stars de TV-réalité, le chirurgien Benjamin Azoulay contre-attaque, "il n'y a pas de chirurgie sans risque"

Dans Le Parisien paru ce jeudi 5 mai 2022, Benjamin Azoulay, réputé pour être le chirurgien esthétique des stars de la télé-réalité, a été attaqué par 6 de ses patientes. Parmi elles, on retrouve Luna Skye, qui a cru mourir après son opération qui a dégénéré. L'ex de Paga a fait huit séjours à l'hôpital après des injections d'acide hyaluronique dans les fesses pour les regalber (une pratique interdite en France). "L'IRM a montré que le docteur Azoulay m'avait injecté du produit dans les muscles", indique-t-elle au journal. Selon elle, cette injection aurait eu lieu à Dubaï en juin 2021, avec du produit restant.

Emilie Amar, ancienne candidate de Friends Trip a également témoigné. Le médecin lui aurait fourni des ordonnances hors consultation. "Je vis ça comme une injustice", déplore-t-elle.

"Il n'y a pas de chirurgie sans risque et sans complication"

Invité à réagir sur le plateau de TPMP, le chirurgien nie tout en bloc. "Quand on est chirurgien et quelle que soit la chirurgie, il n'y a pas de chirurgie sans risque et sans complication. On a toujours des petites complications, des moyennes, parfois des plus importantes. Mon travail est de les prendre en charge. Je suis un chirurgien qui accompagne ses patients, tout le temps. Je ne les abandonne jamais" affirme l'ex de Vanessa Lawrence face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, qui se sont récemment fait recadrer.

...

Lire la suite


À lire aussi

Danse avec les stars 8 : les votes et les éliminations truqués ? Gilles Verdez accuse dans TPMP
Danse avec les stars 10 : Inès Vandamme accusée de plagiat, elle rectifie les propos de TPMP
Vald accusé de racisme par Booba, le rappeur contre-attaque : "T'es constamment hors sujet"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles