Une TPE de neuf salariés condamnée par la CNIL pour abus de vidéosurveillance

1 / 2

Une TPE de neuf salariés condamnée par la CNIL pour abus de vidéosurveillance

La Cnil a condamné à 20.000 euros d'amende la société Uniontrad Company pour avoir installé des caméras de vidéosurveillance afin de filmer six salariés sans interruption.

Etre filmé du matin au soir pendant ses heures de travail, c'est ce que subissaient les salariés d'Uniontrad Company, un TPE de neuf personnes spécialisée dans la traduction. Pour surveiller six traducteurs, les dirigeants ont installé dans leur bureau un système de vidéosurveillance. Saisie à plusieurs reprises par les salariés depuis 2013, la Cnil avait constaté dans une mission en février 2018 qu'effectivement, "la caméra les filmait à leur poste de travail sans...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi