Toyota Supra : le quatre cylindres va s'en aller

Toyota avait introduit une variante à quatre cylindres de sa Supra pour diversifier son offre. Malgré ses avantages en termes de consommation et de poids, cette version n'a pas rencontré le succès escompté. Les acheteurs ont majoritairement préféré la version six cylindres plus puissante, entraînant l'arrêt de la production de la variante à quatre cylindres. Cette décision permet à Toyota de se concentrer sur des modèles mieux adaptés aux attentes des passionnés de conduite sportive.

Supra : un choix de diversification avorté

Depuis son retour, la Toyota Supra a beaucoup fait parler d’elle. L'introduction d'une variante à quatre cylindres a surpris de nombreux passionnés, car c’est la première fois que ce moteur faisait partie de l'équipement du coupé sportif japonais. Cependant, cette variante ne sera bientôt plus disponible d’après nos confrères de Motor1, marquant la fin d'une aventure pour cette version de la Supra.
L'objectif de Toyota était de diversifier la gamme Supra en introduisant une motorisation plus abordable et économique avec le moteur quatre cylindres. Cette stratégie visait à élargir la base de clients potentiels en proposant une version de la Supra qui serait à la fois plus légère et plus efficace en termes de consommation de carburant. Le moteur en question, un quatre cylindres en ligne de 2,0 litres turbocompressé, était emprunté à BMW et offrait une puissance de 258 chevaux et un couple de 400 Nm.
Malgré ses avantages en termes de consommation et de poids, la Supra à quatre cylindres n'a pas réussi à séduire une large clientèle. En effet, il se dit que les ventes de la Toyota Supra ont été modestes depuis son lancement, il est donc largement supposé que la majorité des acheteurs ont opté pour Lire la suite sur Autoplus