Toyota stoppe la production à l'usine de Valenciennes

·1 min de lecture

Entre le Brexit imminent et l'arrivée d'une nouvelle souche du Covid-19, plus contagieuse, le Royaume-Uni vit des heures difficiles. Cette semaine, de nombreux pays européens, dont la France, ont annoncé la fermeture de leurs frontières avec les îles britanniques.

Des problèmes d'approvisionnement

Dans le cas de la France, même le transport de marchandises, que ce soit par voie routière, ferroviaire ou aérienne, a été brutalement interrompu. Ce qui cause de nombreux problèmes d'approvisionnement, des deux côtés de la frontière.

Toyota a donc été contraint de placer son usine d'Onnaing, près de Valenciennes, dans le Nord de la France (59), ainsi que deux usines britanniques, au chômage technique.

Comme dans beaucoup d'usines modernes, la production s'y déroule sur le principe des flux tendus : les chaînes de production ne stockent aucune pièce. Une fois livrées à l'usine, elles sont assemblées en 7 heures. Ce qui pose bien entendu un problème majeur, si les livraisons s'interrompent.

Pas de reprise avant le 28 décembre au mieux

Toyota a donc décidé de ne pas rappeler les deuxième et troisième équipes de la journée du 22 décembre, et de fermer l'usine à la fin du travail de l'équipe du matin. Ce sont près de 4.000 personnes sur ce seul site qui vont ainsi passer en chômage technique.

Toyota précise que si la fermeture des frontières ne dure que 48h, durée provisoire annoncée par l'exécutif, la production pourrait reprendre dès le 28 décembre. (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Skoda : le volume du coffre se mesure avec des briques !
La Shelby Cobra 427 (1965) de Carroll Shelby mise en vente
Tesla : l'option conduite autonome disponible sur abonnement en 2021
PSA-FCA : la Commission européenne autorise la fusion !
Alpine : du nouveau sur des sportives électriques