Toyota contraint de fermer 9 usines après le séisme au Japon

·1 min de lecture

Dix ans presque jour pour jour après la catastrophe de Fukushima, un nouveau violent séisme a touché la même région du Japon, le 13 février. D'une magnitude de 7,4, il a occasionné de nombreux dégâts, et plus d'une centaine de blessés, mais heureusement aucun décès.

Comme beaucoup d'entreprises locales, Toyota a été touché par la catastrophe. Le géant automobile, qui dispose de 15 usines dans le pays, va devoir en fermer 9 pour quelques jours. Ce sont au total 14 lignes de production qui vont s'arrêter cette semaine, la plupart du mercredi 17 au samedi 20 février.

Plusieurs modèles touchés

De nombreux modèles ne seront donc plus produits pendant quelques jours, comme les SUV RAV4, Land Cruiser, ou le Harrier, SUV compact seulement vendu au Japon. Les chaînes Lexus sont aussi touchées, avec l'arrêt de celles produisant les crossover RX, NX et LX, mais aussi la berline LS.

Toyota espère pouvoir reprendre une production normale dès la fin de la semaine. Aux États-Unis, certaines de ses lignes de production vont également être fermées à cause d'une tempête de neige qui touche le sud du pays, occasionnant des coupures de courant.

Mais tout n'est pas perdu pour le n°1 mondial des ventes : grâce à une gestion prévoyante de ses stocks, le constructeur n'a pas été autant touché que ses rivaux par la pénurie de composants électroniques, qui a forcé beaucoup de marque à ralentir leurs productions, alors que la demande mondiale augmente à nouveau.

Retrouvez cet article sur Auto Plus

Un péage sans barrière pour la future autoroute A79
Voiture autonome : Volkswagen s'associe à Microsoft
Voitures hybrides : les Français et leurs ambitions écologiques
Citroën C3 Aircross (2021) : tout sur le restylage du SUV urbain !
Nouvelle Skoda Fabia (2021) : première photo !
Porsche Taycan (2021) : nouveau record pour la berline 100 % électrique (vidéo) !