Toxoplasma gondii, un parasite qui vous rend sexy !

Toxoplasma gondii est un petit parasite capable de manipuler le comportement de son hôte. Par des mécanismes partiellement élucidés, il pousse les rats qu'il infecte tout droit dans les griffes des chats – pourtant leur prédateur naturel. L'opération est gagnante pour le parasite qui n'a qu'un seul objectif, contaminer un félin pour se reproduire.

Toxoplasma gondii n'infecte pas que les chats et les rongeurs, mais d'autres animaux et les êtres humains. On estime que 50 % de l'humanité est contaminée par ce parasite. Dans la plupart des cas, sa présence passe inaperçue et il reste dans notre organisme jusqu'à la mort. Mais un faible pourcentage d'infectés peuvent développer des désordres mentaux : schizophrénie, idées suicidaires ou des troubles obsessionnels compulsifs. Le parasite peut également traverser le placenta et représenter un risque pour le bébé chez les femmes enceintes.

Est-il possible que comme observé chez les rats, le parasite puisse manipuler notre comportement, ou même notre apparence physique ? Une étude récente parue dans PeerJ conclut que les personnes infectées par Toxoplasma gondii sont perçues comme plus attirantes que les non-infectées, grâce à une modification subtile des traits du visage.

Les images (a) ont été composées à partir d'individus infectés et les images (b), d'individus non infectés. Lesquels vous paraissent plus attirants ? © Javier I. Borráz-León et al. PeerJ
Les images (a) ont été composées à partir d'individus infectés et les images (b), d'individus non infectés. Lesquels vous paraissent plus attirants ? © Javier I. Borráz-León et al. PeerJ

Quand un parasite nous rend beau

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont compilé une vingtaine de photos du visage de chaque participant, infecté ou non par le parasite. Leur potentiel de séduction ainsi que leur état de santé subjectif sont estimés sur une échelle de 1 à 10 ; 1 pour repoussant ou en mauvaise santé et 10 pour très séduisant ou en bonne santé. De plus, des images composites d'un profil-type de personne infectée et non infectée ont été créées et soumises à l'appréciation des participants.

Le résultat est fascinant. Les personnes infectées par...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles