"La toxicomanie peut toucher n'importe qui": Kate Middleton s'engage contre l'addiction

"La toxicomanie peut toucher n'importe qui": Kate Middleton s'engage contre l'addiction
Kate Middleton dans la vidéo du Forward Trust - Capture YouTube - The Forward Trust
Kate Middleton dans la vidéo du Forward Trust - Capture YouTube - The Forward Trust

Kate Middleton adresse son soutien aux personnes sujettes à l'addiction. Dans une vidéo publiée ce week-end sur Twitter, la princesse de Galles évoque les dangers de ce qu'elle qualifie de "trouble mental sérieux" et encourage les personnes concernées à demander de l'aide.

L'épouse du prince William est la marraine du Forward Trust depuis l'an dernier, une organisation caritative qui vient en aide aux personnes dépendantes à l'alcool et la drogue. Comme le précise Harper's Bazaar, cette vidéo a été dévoilée dans le cadre d'une campagne d'information sur les dangers de l'addiction, "Taking Action on Addiction":

"(La toxicomanie) peut toucher n'importe qui, quels que soient son âge, son genre, son ethnie ou sa nationalité", déclare Kate Middleton dans ce message. "J'ai rencontré de nombreuses personnes qui souffrent de l'effet de l'addiction. L'attitude des gens face à l'addiction est en train de changer, mais il y a encore des progrès à faire."

"Encore aujourd'hui, la honte de l'addiction empêche les gens et les familles de demander de l'aide, et des gens continuent à perdre la vie dans des conditions tragiques", poursuit-elle.

"Personne ne choisit de devenir toxicomane"

La vidéo a été enregistrée au cours du mois d'octobre à Kensington Palace. Le discours de Kate Middleton est entrecoupé d'images de la princesse de Galles discutant avec des membres du Forward Trust l'an dernier, au moment du lancement de la même campagne.

"En tant que société, nous devons prendre conscience que le seul moyen d'aider ceux qui souffrent est d'essayer de comprendre ce qui les a menés à l'addiction, de faire preuve d'empathie envers eux et de compassion face à ce qu'ils traversent", déclare-t-elle encore.

Et de conclure en adressant "un message de soutien à ceux qui continuent à souffrir": "Sachez que l'addiction n'est pas un choix. Personne ne choisit de devenir toxicomane. Je veux que vous sachiez également qu'il s'agit d'un problème de santé sérieux. S'il-vous-plaît, ne laissez pas la honte vous priver de l'aide dont vous avez si désespérément besoin."

Article original publié sur BFMTV.com