"Tout maintenant est mort ici": la frustration des habitants à la frontière gréco-turque

Dans son champ d'abricotiers en fleurs, à quelques encablures de la frontière gréco-turque, Dimitris Boudikas se désole de la fermeture du poste frontalier de Kastanies, qui a mis un terme aux va-et-vient constants avec Edirne, attraction locale en Turquie voisine. des habitants de KastaniesN°1PR1T9