Tout pour doper sa mémoire

Hélène Hodac et Robin Piantanida

Notre mémoire est intimement liée aux neurotransmetteurs, qui permettent d’envoyer, de recevoir, de stocker et de rechercher des informations. Ils sont tous fabriqués à partir des aliments que l’on mange ! Quatre sont particulièrement importants pour optimiser les performances mentales : la dopamine, l’acétylcholine, l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), et la sérotonine. Ils circulent à des vitesses différentes mais travaillent en collaboration, un peu comme dans une équipe de foot où il y aurait plusieurs ballons (des dizaines de millions !) à faire circuler en même temps. Ils travaillent en duo : schématiquement la dopamine et l’acétylcholine représentent les attaquants qui jouent vite et fort ; le GABA et la sérotonine font office de défenseurs qui temporisent le jeu et permettent aux attaquants de se reposer. Testez les menus qui dopent les neurotransmissions dans le cerveau.

1) Je développe ma concentration

Ici, entre en jeu la mémoire de travail. C’est elle qui donne la capacité à se projeter, à élaborer des stratégies pour atteindre son but, en tenant compte des tenants et des aboutissants. Le tout, associé à une bonne dose d’enthousiasme. Elle est facilitée par la dopamine.

L’alimentation qui la soutient fait la part belle aux protéines animales. Vous manquez de dopamine si, malgré une bonne nuit de sommeil, le cerveau semble fonctionner au ralenti.

Aliments phares : viande rouge, veau, morue, lapin, chocolat noir, germe de blé, parmesan, fromage bleu, blanc d’œuf.

Le menu qui booste la dopamine : Tisane de mucuna (30 minutes avant le repas). Sauté de lapin aux champignons. Mâche au roquefort saupoudrée de levure malté. 3 carrées de chocolat très noir (au moins 85 % de cacao).

Le lapin, le roquefort et le chocolat contiennent des acides aminés qui permettent de fabriquer la L-dopa, une molécule qui se transforme ensuite en dopamine avec le soutien de la vitamine B6 qui se trouve dans la levure. Le mucuna (pois mascate) agit encore plus vite en fournissant (...) Lire la suite sur Femmeactuelle.fr
Vous avez la mémoire qui flanche ? Tant mieux, c'est un signe de bonne santé !
« Mémoire des rues », la mémoire de Paris.
J’ai des pertes de mémoire
5 idées reçues sur la mémoire
Deux découvertes sur le front de la mémoire

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages