TousAntiCovid : Anticor attaque Olivier Véran pour favoritisme

·1 min de lecture

Est-ce un "couac" de plus autour de l'application TousAntiCovid ? Déjà critiquée lors de son lancement en raison de nombreux bugs, elle est désormais dans le viseur de l'association Anticor. Celle-ci a déposé plainte au mois de janvier devant la Cour de la justice de la République (CJR), visant directement le ministre de la Santé pour "favoritisme", détaille l'Agence France-Presse. Selon une source judiciaire, cette plainte datant du 11 janvier est parvenue le 17 mars à la CJR, seul organe habilité à enquêter sur des ministres dans l'exercice de leurs fonctions. Elle doit désormais être examinée par la commission des requêtes de l'institution.

Annoncé le 8 avril, le développement de l'application a été présenté comme fait à titre gratuit par différentes entreprises privées, parmi lesquelles Dassault Systèmes, Capgemini, Orange ou Withings, mais l'Obs avait révélé en juin qu'une fois l'application lancée, son exploitation et sa maintenance feraient l'objet d'une facturation. Dans sa plainte dont l'Agence France-Presse a pu prendre connaissance, l'association anti-corruption rappelle l'évaluation d'un rapport parlementaire de novembre selon lequel le coût global de cette application destinée à lutter contre l'épidémie de coronavirus a été estimé à 6,5 millions d'euros de début juin à fin octobre.

Anticor considère que la gestion de cette application aurait dû faire l'objet d'un marché public passé via un appel d'offres, et qu'en ne le faisant pas, l'Etat a contrevenu au code de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le blocage des vaccins produits dans l’UE “très rétrograde”, pour l’Irlande
Tabac : joli coup de filet des douanes à Calais, gros manque à gagner pour les réseaux criminels
6.500 personnes réunies pour un carnaval clandestin sans masque à Marseille
Des dizaines de Taïwanais changent de nom pour des sushis gratuits
Plus de dette pour sortir de la crise du Covid-19 : panacée ou danger ?