Tournoi des Six Nations : affectés par le Covid-19, les Bleus espèrent un report de France-Écosse

·2 min de lecture

Aucun nouveau cas de Covid-19 n'a été détecté au sein de l'équipe de France de rugby à l'issue des tests réalisés lundi. Privés de la moitié de leurs titulaires, les Bleus espèrent désormais un report de France-Écosse, sur lequel le comité organisateur du tournoi doit se prononcer mercredi.

La fin des mauvaises nouvelles pour le XV de France ? La Fédération française de rugby a annoncé mardi 23 février qu'aucun cas supplémentaire de Covid-19 n'avait été détecté chez les Bleus à l'issue des tests réalisés lundi soir. Le comité organisateur du Tournoi des Six Nations doit se prononcer mercredi sur un éventuel report de France-Écosse en raison de la situation sanitaire.

Le répit serait bienvenu pour les Bleus, sur lesquels les mauvaises nouvelles ont plu ces derniers jours à l'approche de leur troisième match du tournoi, dimanche, contre l'Écosse au Stade de France.

Après le sélectionneur Fabien Galthié, le demi de mêlée vedette Antoine Dupont et plusieurs autres cadres de l'équipe, cinq nouveaux joueurs dont le capitaine Charles Ollivon ont été testés positifs au Covid-19 et invités lundi à se mettre à l'isolement.

Au total, quatorze cas ont été identifiés dans l'ensemble du groupe, joueurs et staff confondus, depuis la victoire de la France en Irlande (15-13) le 14 février.

L'Écosse ne veut pas d'un report

Les Bleus sont privés, pour affronter l'Écosse, de plus de la moitié de leurs titulaires depuis le début du tournoi, dont ils sont leaders après les deux premières journées.

"J'ai recommandé que le match n'ait pas lieu", a expliqué sur RTL le professeur Éric Caumes, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière et membre associé du comité médical de la FFR. "Je pense que les conditions ne sont pas réunies pour que le match ait lieu, d'abord pour des raisons médicales et ensuite pour l'équité, car beaucoup de joueurs clés de l'équipe de France sont absents. Ils (à la FFR) pensent qu'on peut jouer. Qui va décider ? Je ne sais pas, j'ai juste donné un avis ponctuel, ce n'est pas moi qui décide."

Le comité organisateur de la compétition doit prendre sa décision mercredi au sujet d'un éventuel report. Une perspective qui n'enchante guère la Fédération écossaise de rugby, laquelle a fait savoir lundi soir qu'un report aurait des conséquences sur la disponibilité de ses joueurs et qu'une telle décision romprait donc l'équité de leur côté.

La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, s'est pour sa part entretenue lundi avec le président de la FFR, Bernard Laporte, et a "demandé que soit adressé à son cabinet un relevé de situation quotidien concernant les résultats des membres de la délégation française, qui sont désormais testés chaque soir", selon un message transmis à l'AFP.

Avec AFP